La pertinence des solutions

03 27 94 56 46

Aménagement points de vente, établissements de santé, construction de bâtiments industriels, Nord

Aménager son extérieur pour l'été
Aménager son extérieur pour l'été


Le soleil pointe le bout de son nez et nous rappelle qu'il est temps d'aménager et d'embellir son extérieur pour la saison. Plan d'agencement, choix du mobilier, éclairage… voici 4 conseils pour faire de votre balcon, votre terrasse ou votre jardin un lieu où vous aurez envie de vous détendre tout l'été.



 



1) Dessiner un plan de jardin



 



L'agencement d'un jardin est similaire à celui des pièces de la maison. La première étape consiste à faire un plan des espaces disponibles afin d'organiser vos idées. Vous pourrez ainsi trouver des solutions d'aménagement cohérentes et harmonieuses. Durant cette phase, pensez à lister les espaces, les constructions et les plantations que vous souhaitez réaliser : terrasse, plantes, espace de loisirs, constructions maçonnées, allées de jardin, piscine…



 



 



2) Choisir le mobilier de jardin



 



Le mobilier constitue un élément important pour la décoration de votre extérieur. Le choix s'offre à vous, et tout dépend principalement de vos goûts, du style recherché, mais aussi de vos moyens financiers.



 



En matière de confort et d'esthétique, le bambou et le rotin sont des matériaux à privilégier. Pour une ambiance vintage et une robustesse à toute épreuve, rien ne vaut le fer forgé. Si vous souhaitez un mobilier à la fois élégant et durable, la résine s'avère être un excellent choix. L'ameublement en plastique constitue également une bonne alternative, d'autant plus qu'il se décline aujourd'hui dans de nombreuses formes et coloris.



 



 



 



3) Agencer les plantes dans le jardin



 



Le prochain objectif sera de décorer le jardin avec les plantes. Mais avant de passer à cette étape, il vous faudra baliser chaque espace de plantation avec des bordures. Pour ce qui est de l'agencement, il est conseillé de respecter un certain ordre pour désencombrer le jardin et apporter plus d'harmonie. Ainsi, veillez à positionner en première ligne les plantes basses et couvre-sol, et en dernier plan, les végétaux brise-vue et de taille haute. Pour un bon effet visuel, misez sur les murs végétaux ou un mur de clôture coloré.



 



 



4) Soigner l'éclairage



 



L'éclairage est réel atout et contribue à créer un espace où il fait bon vivre. En effet, il apporte un côté chaleureux et permet de jouir de son jardin ou sa terrasse en soirée. Pour les allées, installez des spots ou des bornes au ras du sol afin de baliser le chemin. Pour éclairer la terrasse, misez sur les guirlandes lumineuses, les lanternes suspendues ou les appliques murales. Quant aux arbres et massifs, ces derniers seront mis en valeur grâce à des projecteurs directionnels et des éclairages diffus.



 



Vous connaissez désormais les principes de bases pour sublimer votre jardin. Néanmoins, la réalisation des opérations citées ci-dessus n'est pas à la portée de tout le monde. Celles-ci requièrent un savoir-faire et des compétences pour réussir l'aménagement de votre extérieur. C'est la raison pour laquelle il vaut mieux faire appel à un professionnel.



 

Plus de détails
Les précautions à prendre pour réaliser des travaux d'aménagement intérieur


C'est décidé, vous allez vous lancer dans des travaux d'aménagement à l'intérieur de votre maison. Si vous êtes propriétaire du bien et que vous êtes bon bricoleur, foncez mais s'il s'agit d'un aménagement intérieur plus important ou si vous n'êtes que locataire, mieux vaut prendre certaines précautions.



 



Lorsque vous êtes locataire du logement



Quand un locataire désire faire des travaux dans la maison qu'il occupe, il doit demander l'autorisation au propriétaire dès que les aménagements transforment le bâtiment. C'est le cas si un mur est abattu pour agrandir une pièce ou, au contraire, si une cloison est installée pour créer un nouvel espace. Sans accord du propriétaire, le bien devra être remis en état initial à la fin du bail ou le propriétaire pourra récupérer la maison telle qu'elle sans devoir indemniser le locataire pour les aménagements qu'il y a apportés.



 



Si vous êtes propriétaire du bâtiment



Le propriétaire peut réaliser lui-même l'aménagement intérieur de son bien sans demander quoi que ce soit à quiconque tant qu'il n'augmente pas la surface habitable et qu'il ne touche pas à l'apparence extérieure du bâtiment. En cas de grosses transformations, il est toutefois préférable de faire appel à un professionnel.



Dans ce cas, il est conseillé de demander plusieurs devis et de ne retenir que les entreprises qui proposent de montrer leurs différentes réalisations. Un autre critère de choix est un devis détaillé, mentionnant le prix mais aussi le mode de paiement, la date du début du chantier, sa durée et l'évacuation éventuelle des débris. Dans certains cas, la preuve d'une assurance décennale doit être montrée par l'entrepreneur.



 



Le cas de l'aménagement des combles



Vous manquez de place et vos combles sont aménageables. C'est l'endroit idéal pour y installer une chambre, un bureau ou pourquoi pas les deux. Pour une entreprise spécialisée dans l'aménagement intérieur, cela ne pose aucun problème mais attention, il existe une règlementation. alors autant prendre ses précautions.



Cette règlementation diffère selon que la commune, où se trouve la maison, possède ou non un plan local d'urbanisme et selon la superficie habitable aménagée dans les combles.



Ainsi, une déclaration préalable de travaux suffit dans certains cas tandis qu'un permis de construire est parfois obligatoire.



L'appel à un architecte peut aussi être exigé.



Le professionnel connait les lois et vous guidera dans vos démarches.


Plus de détails
Comment optimiser son mobilier d'agencement magasin ?


En prenant soin de bien agencer votre magasin, vous aidez vos clients à se forger une opinion plus que positive sur votre image. Bien penser la façon dont vous disposez votre mobilier est importante car vous allez impacter l'expérience client.



 



Quelques astuces pour optimiser le mobilier d'agencement magasin



Le mobilier de magasin est un vecteur de communication et aussi de présentation visuelle de votre commerce. Tout comme la devanture, les mobiliers contribuent à mettre en valeur les produits que vous mettez en vente. Vous devez toujours partir du principe que le mobilier d'agencement est avant tout destiné à organiser votre espace. Le mobilier d'agencement doit être disposé de manière à pouvoir faciliter les déplacements à l'intérieur du magasin. Il doit également pouvoir présenter tous les articles sous le meilleur angle possible et ne doit pas gêner le passage à la caisse du client. En d'autres termes, les mobiliers d'agencement doivent être disposés aux endroits stratégiques de la boutique. Il faut que depuis le comptoir-caisse, vous ayez une vue d'ensemble sur la boutique.



 



Bien choisir les différents types de mobilier d'agencement



Quels que soient les produits de vous mettez en vente, les mobiliers d'agencement ne manquent pas. Ces mobiliers d'agencement peuvent intégrer des supports variés, comme il est le cas de la table vitrine, des outils PLV, de la vitrine mobile, de la vitrine cloche, du comptoir de vente et sans oublier les différents matériels d'étalage. Pour ce qui est des matériaux, préférez le bois, le PVC ou l'aluminium. Ces matériaux sont résistants et esthétiques, ils apporteront un véritable plus dans votre intérieur.



 



Se faire assister par un professionnel



Afin d'optimiser votre commerce, vous aurez besoin des compétences d'un professionnel de l'agencement. Le professionnel saura vous orienter dans le choix de mobilier, aussi bien en matière de couleurs que de design. 


Plus de détails
Agencer un restaurant de type fastfood


L'agencement d'un restaurant rapide se différencie totalement de celui d'un restaurant gastronomique. Un fast-food nécessitera un agencement plus fluide et plus organisé puisqu'il sera fréquenté par un bon nombre de personnes pressées.



 



Arranger l'espace pour accueillir plus de clients



L'agencement du fast-food jouera un rôle important dans la pérennité du restaurant. Le but est de rendre l'établissement très confortable, aussi bien dans la salle de réception que dans les cuisines. Assurez-vous que les clients soient confortablement installés et qu'ils se sentent à leur aise une fois à table. Veillez à ce qu'ils ne soient pas trop proche, ni trop loin de leurs voisins. L'agencement doit leur offrir un espace personnalisé qui leur permette de manger en toute quiétude. Pour ce faire, il faut prévoir au minimum entre 50 cm entre les chaises et les tables. Il n'y a rien de plus pratique que les tables rondes pour optimiser l'espace. Au besoin, faites fixer des plans de travail le long des murs.



 



Bien décorer l'intérieur du fast-food



La décoration d'intérieur ne dépendra que de votre logo. En effet, les couleurs des murs intérieurs doivent être les mêmes que celles de votre identité visuelle. Pour attirer les regards, optez pour des couleurs chaudes. Les jeunes seront immanquablement attirés par un environnement coloré où règne la bonne humeur. Pour contribuer à asseoir une ambiance cosy, vous pouvez adopter des accessoires de décoration qui rappellent les États-Unis. Par contre, rien ne vous empêche de franciser votre décoration, le résultat n'en sera pas moins original.



 



Choisir des mobiliers faciles à installer



Les mobiliers tiendront une place importante dans la qualité du service offert aux clients. Pour gagner du temps, choisissez les chaises empilables en plastique, en bois ou en acier. Ces mobiliers sont faciles à entretenir, ils permettront à vos collaborateurs de gagner du temps durant le nettoyage.


Plus de détails
Quelles sont les bonnes couleurs pour une chambre de bébé ?


Une chambre de bébé ne se résume pas aux meubles et aux équipements de sécurité loin de là. La décoration de cet espace doit être murement pensée, n'oubliez pas qu'une décoration malveillante peut stresser un bébé. Néanmoins, choisir une couleur pour agrémenter une crèche ou une chambre d'enfant relève souvent d'un problème cornélien. Vous souhaitez entamer prochainement entamer des travaux de rénovation, voici ce dont vous devez savoir.





Choisir la bonne couleur pour la chambre





Le choix d'une couleur de peinture est capital, quel que soit le sexe de votre bébé. Si vous avez une petite fille, l'idéal est d'opter pour des couleurs à base neutre, comme il est le cas du beige. Pour donner à la pièce un effet encore plus apaisant, vous pouvez peindre le pan du mur en vert pomme et ajouter quelques éléments de décoration en bleu ou en violet.

Pour les petits garçons, vous pourriez partir sur du mauve pastel. Pour le pan du mur, vous pouvez utiliser du bleu intense ou du bleu violet. Il faut faire en sorte que les couleurs se contrastent. Cela stimulera la vue du bébé. Ne vous limitez pas aux couleurs classiques comme le rose pour la fille et le bleu pour le garçon. N'hésitez pas à jouer la carte de l'originalité en personnalisant les couleurs des chambres. Mais faites attention à en faire trop. Les couleurs trop chaudes sont cependant à éviter.





Les couleurs pour le sol





Le sol tient une part importante dans la chambre de bébé. Il faudra à tout prix éviter les moquettes, car ce sont de vrais incubateurs à microbes. Elles ne feront qu'encourager les allergies de l'enfant. L'idéal est d'opter pour du parquet ou du lino coloré. Encore une fois, il faudra que la couleur du lino soit légèrement en contraste avec les murs et le pan.


Plus de détails