La pertinence des solutions

03 27 94 56 46

Aménagement points de vente, établissements de santé, construction de bâtiments industriels, Nord

Comment organiser les gondoles de magasin ?
Comment organiser les gondoles de magasin ?


L'organisation des gondoles de magasin est une étape importante. En effet, elle permet aux clients de mieux s'y retrouver et leur donner envie d'acheter. Aussi, il existe plusieurs types d'organisation.



Différents types de gondoles



 



 



Dans un premier temps, nous avons l'organisation horizontale. Elle consiste à placer au milieu des gondoles, les produits qui doivent être mis en valeur. Assurément, les clients ont plus tendance à s'arrêter au centre d'un rayon. Concernant les produits les plus utilisés, ces derniers doivent être mis en début de gondoles car c'est ici que le client posera les yeux en premier.



Ensuite, vous pouvez opter pour l'organisation verticale. Tout d'abord, placez les prix les moins élevés en bas de la gondole. Dans un second temps, rangez les gros produits en haut du rayon. Pour ce qui est du milieu de la gondole, au niveau du regard, vous trouverez les produits dont la marque est identique au magasin.



Organisation des têtes de gondoles



L'organisation des têtes de gondoles est primordiale car elle permet d'augmenter considérablement les ventes de plusieurs produits. Aussi, afin d'attirer les clients, ces dernières doivent être éphémères car au bout de 10-15 jours elles perdent de leur efficacité.



Comme produits, mettez tout ce qui est récent ou qui « fait le buzz » : les tenues dans la tendance actuelle, les DVD de blockbusters, les grosses sorties CD, etc. De plus, vous devez mettre plusieurs produits différents sans surcharger la tête de gondole. Dans le cas où vous en mettez trop, il se peut qu'un attroupement de personnes fasse fuir de potentiels acheteurs. Dans le cas contraire, si vous mettez peu de produits, cela risque de ne pas suffisamment attirer la clientèle.


Plus de détails
Les cloisons dans un open space : une bonne ou une mauvaise idée?
Les cloisons dans un open space : une bonne ou une mauvaise idée?


Le bureau en open space offre des avantages considérables pour les entreprises. Ces dernières peuvent non seulement économiser de l'espace, mais elles parviennent également à optimiser la coopération de leurs collaborateurs. L'open space est sans équivoque un espace de travail convivial et collaboratif, mais sans l'aménagement adéquat, il peut être source de stress. Si les salariés désirent un peu d'intimité, songez à aménager des cloisons.



Pourquoi installer des cloisons dans un open space?



Si le travail d'un salarié implique qu'il doit atteindre des objectifs, il aura besoin de concentration. Cela s'avère toutefois impossible dans un open space sans cloisons. Le cloisonnement des bureaux ne peut être que bénéfique pour l'entreprise, car l'employé pourra avoir son propre espace de travail et dans la foulée, il pourra interagir en temps réels avec ses collègues.



Priorité aux cloisons semi-vitrée



Les employés n'ont pas les mêmes besoins, aussi, il va falloir adapter le cloisonnement à leurs préférences (dans la mesure du possible). L'idéal est de faire poser des cloisons semi-vitrées entre les multiples équipes qui travaillent sur la concrétisation d'un seul projet. Le but n'est pas d'isoler les équipes, mais de limiter les nuisances sonores. Il faut maintenir le lien visuel afin de stimuler la rivalité (positive) entre les équipes. Aussi, les cloisons semi-vitrées laissent parfaitement bien filtrer la lumière, cela est vital pour l'humeur des membres de chaque équipe.



Les solutions alternatives



Si vous avez un penchant pour les matériaux novateurs et le design, vous pourriez opter pour des cloisons acoustiques posés sur des socles pivotants. Dans le cas où vous ne pouvez pas encore vous permettre de faire poser des cloisons entre chaque bureau, vous pouvez créer des espaces intimes, des salles de réunions formelles ou informelles dans lesquelles peuvent se retrouver les membres de l'équipe pour discuter.


Plus de détails
Quel est le rôle du plâtrier-plaquiste dans un projet de réagencement?
Quel est le rôle du plâtrier-plaquiste dans un projet de réagencement?


Le plâtrier-plaquiste est un spécialiste du second-œuvre qui intervient à la presque fin d'un chantier de construction ou de rénovation. Classiquement, le plâtrier-plaquiste besogne juste avant les menuisiers et les peintres. La finition de l'intérieur d'une maison dépend en grande partie de cet artisan qui travaille sur le sol, les murs, le plafond et même les cloisons.



 



Quelles sont les compétences maîtrisées par le plâtrier-plaquiste ?



Le plâtrier-plaquiste entre en scène une fois que le gros œuvre est achevé. Ce professionnel monte des cloisons, des plafonds en plaques de plâtre et aussi des ouvrages plus conséquents comme les escaliers. À l'aide du plâtre et de sa taloche, il aménage, restaure et décore l'intérieur suivant les directives de ses commanditaires. Mis à part les travaux de plâtre classique, le plâtrier-plaquiste possède également des compétences dans l'assemblage des plaques de plâtre par fixation sur ossature bois, ossature métallique ou pas collage. De plus en plus de plâtrier-plaquiste utilisent désormais de nouveaux matériaux comme les cloisons alvéolaires qui offrent un rendu exceptionnel en termes de finition. Le plâtrier-plaquiste travaille généralement à l'intérieur du bâtiment, il est soigneux, précis et travaille toujours suivant un plan préétabli.



 



Le plâtrier-plaquiste : un artisan qui a plusieurs cordes à son arc



Le plâtrier-plaquiste est également capable d'optimiser le rendement énergétique des bâtiments en installant des parois acoustiques ou des parois thermiques sur les murs intérieurs d'une maison. Le staffeur ornementaliste ou plâtrier-plaquiste spécialisé dans la décoration d'intérieur, quant à lui, se charge de la réalisation des corniches, des décors de cheminée, des moulures et des rosaces. Il est également en mesure de restaurer des décorations dans du plâtre. Le staff lui offre la possibilité de créer des motifs et des formes décoratives qui sont travaillés au préalable dans un atelier avant d'être posés sur place.


Plus de détails
Tout savoir sur le Qualibat
Tout savoir sur le Qualibat


Qualibat est avant tout un organisme de droit privé qui a été crée en 1949 à l'initiative du ministre de la Construction et des organisations professionnelles d'entrepreneurs, d'architectes et de maîtres d'ouvrages. Cet organisme s'est donné la mission d'estimer qualitativement les activités, les prestations, les compétences et la capacité des entreprises à mettre en œuvre un projet de construction. Actuellement, Qualibat représente plus de 33 000 entreprises du bâtiment en France.



 



Quel est le véritable objectif de Qualibat?



Près de 60 % des entreprises certifiées Qualibat sont des TPE. L'objectif de cette certification est de permettre aux prescripteurs, aux donneurs d'ordre, aux particuliers et aux professionnels l'opportunité d'obtenir de plus amples informations sur les partenaires avec lesquels ils aspirent collaborer.



 



Certification Qualibat et qualification Qualibat



La certification Qualibat et la qualification Qualibat sont deux expressions qui prêtent souvent à confusion. En effet, ces deux attestations sont très distinctes et elles portent sur des aspects différents.



Par définition, la qualification Qualibat atteste l'aptitude d'une entreprise sur un plan technique à réaliser des travaux de bâtiment suivant des normes préétablies. En termes clairs, il s'agit de la validation des compétences professionnelles d'une entreprise.



La certification Qualibat en tant que certification professionnelle atteste qu'une entreprise est en mesure de répondre à des normes encadrées par un référentiel international et qui n'est autre que l'ISO 9001.



Avant d'obtenir la certification Qualibat, une entreprise doit d'abord être dépositaire de la qualification.



 



Quelles sont les exigences de la certification Qualibat ?



Après avoir obtenu la qualification Qualibat, une entreprise doit fournir :




  • Un engagement qualité : l'entreprise doit avant tout chercher à satisfaire le client, à garantir la conformité de ses ouvrages et à mettre à sa disposition des ouvriers qualifiés.


  • Une maîtrise de la qualité : l'entreprise doit s'engager à inscrire tous ses employés et collaborateurs dans la démarche de garantie de qualité, à maîtriser la totalité du cycle de production et à garantir qu'elle est en mesure de monter un projet tout à fait cohérent.


Plus de détails
Décorer, agencer ou aménager ? Différences !
Décorer, agencer ou aménager ? Différences !


Décorer, agencer et aménager sont trois termes complètement différents, mais qui se rejoignent. Dans un projet de construction ou de rénovation, décorer, agencer et aménager sont trois étapes obligatoires. Pour ainsi dire, l'objectif de la décoration, de l'agencement et de l'aménagement est l'optimisation visuelle et pratique d'un espace de vie ou d'une boutique.



 



Décorer



La décoration est l'art de décorer. D'une manière générale, la décoration est la toute dernière étape d'un chantier de construction. Elle est souvent confiée à un spécialiste de la décoration d'intérieur ou de l'aménagement de l'espace. En ses qualités d'artiste, le décorateur d'intérieur associe les matériaux, les structures, les couleurs et les styles dans le but d'offrir à ses commanditaires un intérieur à leur image. Son principal objectif est de repenser l'intérieur en l'embellissant et en le rendant fonctionnel. Outre son rôle de chef de chantier, le décorateur d'intérieur intervient également en tant que coach décorateur.



Agencer 



Agencer consiste avant tout à gérer l'espace disponible. Primordialement, agencer signifie créer des allées de circulation ou des rayons dans une boutique par exemple. L'agencement va de pair avec la création sur-mesure. Outrepassant le statut de la simple discipline technique, l'agencement est un art dont l'objectif est d'optimiser la disposition de l'espace d'une boutique. Le spécialiste de l'agencement se donne pour mission de proposer une gamme élargie de prestations dans ce domaine. C'est à lui que revient la tâche d'étudier le projet, qui inclut généralement la rédaction du cahier des charges des travaux, la conception des planches d'ambiances et la conception des mobiliers en tout genre. À votre demande, le spécialiste de l'agencement peut vous mettre en contact avec d'autres professionnels du bâtiment.



Aménager



En fait, l'aménagement concerne différents secteurs, entre autres, les habitations collectives, les maisons individuelles, les bureaux, les boutiques, les ateliers, les usines, les véhicules ou les aéronefs. Pour faire simple, aménager est l'étape du chantier qui consiste à choisir et à poser le mobilier le plus adapté dans une pièce de vie ou une boutique. L'aménagement intérieur est inhérent avec le design, l'ergonomie et l'architecture. Aménager est également en lien direct avec le sur mesure. Pour avoir un intérieur de charme, il est toujours conseillé d'opter pour du mobilier conçu sur mesure et avec des matériaux novateurs. Agencer et aménager sont deux termes voisins, mais qui demeurent différents. En effet, ces deux actions ne renvoient pas aux mêmes actions.


Plus de détails