La pertinence des solutions

03 27 94 56 46

Aménagement points de vente, établissements de santé, construction de bâtiments industriels, Nord

Quelles précautions à prendre pour la pose de terrasse en bois ?


Vous vous lancez dans la réalisation de votre terrasse et vous avez décidé de privilégier la terrasse en bois. Nous vous donnons nos conseils et les précautions à prendre pour la pose de terrasse en bois.



 



Choisir son type de terrasse



 



Il existe différents types de terrasse pour une pose de terrasse bois. Voyons ensemble les avantages et les inconvénients.



La terrasse attenante à la maison est la plus répandue. La terrasse est au même niveau que la maison, il n'y a pas besoin d'installer un escalier. Le revêtement classique utilisé pour la pose de terrasse est le bois.



Ensuite, il y a la terrasse surélevée qui a pour avantage d'être une extension de la maison avec un accès facilité. C'est la solution idéale pour les terrains en pente.



Vous pouvez également opter pour une terrasse suspendue qui n'enlèvera pas la superficie de votre jardin. La vue aérienne est également un avantage pour profiter en été comme en hiver. Il n'y aura pas non plus d'humidité au sol, un avantage non négligeable. Le bois est esthétique, crée de la chaleur humaine et glisse moins que d'autres revêtements.



Il existe également la terrasse tropézienne, moins connue du grand publie, mais à privilégier pour la pose de terrasse en bois. Le principe réside en l'aménagement des combles dans le but de gagner de l'espace. C'est une « pièce » à part entière de la maison qui permet de profiter de l'extérieur même sans jardin.



 



 



Connaître la réglementation en vigueur



 



Ce n'est pas le tout de choisir son type et son revêtement pour sa terrasse en bois, il faut connaître la règlementation pour la poser. Si vous optez pour une terrasse surélevée de plus de 60cm de hauteur avec une surface de plus de 20m², la demande d'un permis de construire est obligatoire.



De plus, le coefficient de votre taxe d'habitation peut augmenter avec la pose de votre terrasse en bois ou avec tout autre revêtement. En effet, c'est comme une extension de votre existant et donc un « plus » à déclarer sur vos impôts.



 



 



Vérifications avant la pose de la terrasse en bois



 



Avant tout aménagement, pensez à vérifier l'état de votre terrain : cabossé, trous de taupes, rugueux… Préparez également l'entretien du bois à poser pour éviter les fissures qui permettraient aux insectes de s'y glisser et les moisissures de s'y installer.    



Le choix du bois a également son importance. Posé à l'extérieur, le bois doit être résistant aux intempéries. Un classement existe, de 1 à 5, pour connaître le niveau de résistance du plus faible au plus fort. Les bois européens sont destinés aux intérieurs contrairement aux bois exotiques qui sont plus résistants en extérieur. Et enfin, les bois composites sont résistants aux chocs mais le rendu est moins naturel.



 



Le bois est un revêtement facile à poser pour votre terrasse avec un bon rapport qualité prix. Il suffit de bien en prendre soin pour qu'il dure dans le temps avec l'utilisation d'un saturateur pour la protection avant la pose de la terrasse. Le nettoyage se fait 2 fois par an avec de l'eau et un balai brosse. L'utilisation de produits détergents est déconseillée.

Plus de détails
Le bois : matériau de menuiserie durable
Le bois : matériau de menuiserie durable


Opter pour le bois en menuiserie est un acte écologique et une façon d'apporter sa pierre à l'édifice du développement durable et du combat contre les effets de serre.



 



 



Ressource renouvelable



 



 



Choisir ce matériau signifie parier sur une ressource qui participe au développement durable. En effet, le bois est un matériau abondamment disponible qui est une source d'énergie renouvelable. Ses réserves se reconstituent perpétuellement via une gestion adaptée.



 



Pendant sa croissance, un mètre cube de bois absorbe 1 tonne de CO2 et le stocke de façon durable. Le bois à usage professionnel ne se décompose donc pas dans la nature. Employé en menuiserie, il ne restitue pas dans l'atmosphère le gaz de serre qu'il a accumulé.



 



De cette façon, en choisissant ce matériau d'aménagement, on participe à lutter contre le réchauffement climatique et à préserver les écosystèmes de notre planète.



 



La sylviculture, dans un grand nombre de pays, est fondée sur le principe du développement durable. Elle organise la gestion durable des forêts sur plusieurs dizaines d'années : coupe des arbres matures, plantations de nouveaux arbres, nettoyage des déchets forestiers. Utiliser du bois en aménagement professionnel signifie donc soutenir ces pratiques assurant la pérennité, sur le long terme, du parc forestier.



 



 



Développement durable



 



 



Le développement durable est une attitude à la fois économique, politique et sociale visant à répondre aux besoins actuels des sociétés sans mettre en péril la capacité des futures générations à répondre aux leurs.



 



Le bois s'inscrit pleinement dans cette démarche puisque le produire, le transporter et le recycler nécessite peu d'énergie :

- sa transformation est un acte simple et peu énergivore,

- c'est un matériau léger qui exige peu de carburant s'il est produit de façon locale,

- le bois usagé sert de combustible.



 



De plus, il possède d'autres atouts liés au développement durable :

- les chantiers effectués avec ce matériau sont propres, entraînent peu de déchets et une faible consommation en eau ;

- le bois est un excellent isolant thermique générant des économies d'énergies non négligeables ;

- ce matériau possède une exceptionnelle longévité.

Plus de détails
Entre enjeux économiques et écologiques, les bâtiments basse consommation
Entre enjeux économiques et écologiques, les bâtiments basse consommation


Depuis maintenant plusieurs années, les pouvoirs publics entendent accélérer le mouvement visant à promouvoir des bâtiments peu consommateurs en énergie via une réglementation thermique adaptée. Cela se traduit même par la volonté, à plus ou moins long terme, que les logements nouvellement construits voire réhabilités soient davantage producteurs d'énergie qu'ils en consomment. Fruit d'une volonté politique, d'une organisation structurée, d'une méthodologie solide et de pratiques de construction claires, cette démarche est porteuse d'espoir sur le plan tant économique qu'environnemental. Outre le chauffage, l'éclairage ou encore la ventilation, les bonnes pratiques en matière de menuiserie y participent pleinement. À ce titre, il est plus que conseillé de recourir à une entreprise spécialisée pour faire de votre logement un véritable fer de lance écologique.



 



Le label BBC, une étape importante pour des bâtiments plus économiques en énergie



 



Défini par l'arrêté du 8 mai 2007, un bâtiment basse consommation (BBC) répond aux impératifs et conditions d'attribution du label « haute performance énergétique ». Fixant une réglementation précise pour les habitations neuves ou rénovées, il a pour but de diminuer la consommation d'énergie primaire à 50 kw/heure par an et par mètre carré. Cela comprend les énergies solaire, hydraulique, nucléaire, éolienne, chimique et thermique. Pour réussir à atteindre cet objectif ambitieux pour votre logement, l'isolation thermique est une dimension importante avec la nécessité de disposer de portes et fenêtres bien posées. D'où l'intérêt d'avoir recours à une entreprise spécialisée en menuiserie pour que votre bâtiment soit en mesure de répondre au mieux aux enjeux de notre temps.



 



Pour une bonne adaptation au label BBC, des pratiques en menuiserie à mettre en œuvre



 



Sachez que les déperditions énergétiques par les fenêtres sont considérables. Leur résistance thermique s'avère en effet 10 fois inférieure à celle offerte par un mur. À partir d'un tel constat, il convient de privilégier des éléments susceptibles de vous faire faire des économies énergétiques. Les menuiseries en bois dotées d'un parement en aluminium constituent la solution la plus avantageuse, car même si le PVC peut se vanter d'un excellent rapport qualité/prix son recyclage pose problème. Pourquoi ne pas miser également sur le double vitrage, c'est-à-dire deux vitres entre lesquelles une lame de gaz (argon, krypton) est enfermée pour une isolation ? Sans compter la possibilité de recouvrir les vitres d'une pellicule très fine et invisible destinée à stopper les infrarouges. Autant de possibilités à tester sur la base des précieux conseils d'une entreprise de menuiserie spécialisée.

Plus de détails
Rénovation d'une charpente


La charpente est une ossature positionnée au-dessus des murs porteurs d'une construction, c'est un élément important de votre maison. Il s'agit d'un assemblage en bois ou en métal qui sert à soutenir la couverture et qui protège l'ensemble de votre habitation des potentielles fuites d'eau ou encore de l'infiltration de l'air en hiver. Il est recommandé de vérifier régulièrement son état afin de s'assurer de sa stabilité et d'identifier rapidement l'importance des dégâts et de prévoir les risques. Il est indispensable qu'elle soit en bon état.



Quand et pourquoi faut-il rénover sa charpente ? 



Le plus souvent, la rénovation est effectuée lors d'une détection de problèmes plus ou moins graves. Comme par exemple une infiltration d'eau, une invasion d'insectes ou encore en cas de détérioration de la toiture suite à une tempête. De plus, la charpente en bois nécessite beaucoup plus d'entretien, étant donné que le bois est soumis à plusieurs facteurs qui accélère le processus de vieillissement tels que l'humidité, les moisissures ou encore les parasites. Mais, il est recommandé de faire appel à un professionnel avant d'entamer les travaux pour qu'il fasse un diagnostic complet de l'état de votre charpente et qui vous indiquera le type de rénovation à entreprendre.



Les problèmes rencontrés



D'innombrables problèmes peuvent vous poussez à lancer les travaux au plus vite. Entre autres, l'usure du temps. En effet, il sera préférable de prévoir des travaux de rénovation tous les 20 ans. Les travaux peuvent être effectués juste pour entretenir davantage la charpente. De ce fait, l'opération est légère et permettra de donner un coup de jeune à votre construction. 



D'autres dégâts plus importants peuvent avoir lieu, surtout que votre toiture est exposée directement aux intempéries. Par exemple, la pluie peut s'infiltrer, dans certains cas le vent soulève légèrement les toitures, ainsi l'eau coule et atteint la structure de la charpente. Il faut alors agir rapidement et réparer la fuite avant de procéder au remplacement des pièces abîmées au cœur de la structure. De plus, l'humidité est l'un des problèmes le plus souvent rencontrés puisque la charpente est un endroit qui retient la chaleur et l'humidité. Par conséquent, si l'humidité se propage elle peut créer un milieu favorable pour la prolifération des champignons. Ou encore l'invasion des termites qui est un problème majeur. Ces insectes rongent le bois et le percent. Il est impératif d'agir en urgence parce qu'à la longue la structure risque de s'effondrer.


Plus de détails
Cloison sèche


Vous rénovez votre maison ou vous la réaménager et vous avez envie de créer une nouvelle pièce en cloisonnant un espace, rien de plus simple que de poser des cloisons sèches très rapides à installer. Nous allons vous livrer les avantages de ces derniers et vous expliquer la différence entre les cloisons traditionnelles et les cloisons sèches.



Tout d'abord qu'est-ce qu'une cloison sèche ?



Les cloisons sèches sont conçues sans matières liantes, comme par exemple le ciment. Elles sont donc beaucoup plus légères que les cloisons traditionnelles et se montent facilement. Les cloisons sèches sont utilisées pour séparer des pièces intérieures. Elles ne peuvent en aucun cas remplacer les cloisons porteuses.



Types de cloisons



Il existe deux types de cloisons sèches, nous retrouvons les panneaux alvéolaires qui se constituent essentiellement de deux plaques de plâtre séparées par un carton en nid d'abeille. C'est la solution la plus simple et la moins chère.  Les cloisons sèches peuvent être des panneaux modulables qui peuvent recouvrir des espaces vastes. Mais elles isolent mal des bruits et ne sont pas vraiment résistantes au feu. 



Le deuxième type de cloison sèche est la plaque de plâtre. Ce matériau est plus lourd et offre un meilleur confort acoustique c'est pourquoi il est posé le plus souvent pour l'aménagement des chambres à coucher. Elles sont plus résistantes au feu. Quant à la pose des cloisons, il faut placer au préalable l'ossature en bois ou en métal sur laquelle sera installée la cloison. Une fois que l'installation électrique est terminée, les cloisons peuvent être installées. Pour une touche déco de plus, il existe plusieurs peintures et papiers peints qui conviennent aux cloisons sèches.



Toutefois, il est important de bien choisir l'emplacement de vos cloisons sèches, par exemple il ne faut pas les mettre dans une pièce où il y a beaucoup d'humidité, comme la salle de bain. De nos jours, vous trouverez sur le marché des panneaux de cloisons adaptés pour ce genre de pièce. Il existe même des produits spécifiques à appliquer directement sur la cloison qui apportent une protection optimale. 


Plus de détails